Annonciation du Seigneur – 25 mars

Ce lundi 25 mars 2019 notre église fêtait l’Annonciation du Seigneur. C’est notre curé père Jacek accompagné de père Rodrigue de passage en Martinique qui ont célébré la messe du soir. Ce qu’il faut retenir des lectures du jour c’est le mot «voici» qui vient à plusieurs reprise. Marie répond : « Je suis à la disposition du Seigneur ». C’est le voici de Marie qui est offert à toute l’humanité. Marie est celle qui est la plus proche de nous. Marie est imitable par nous. L’incarnation commence au moment où Marie dit «oui». A la fin de la messe les femmes ont reçu une bénédiction particulière, les femmes enceintes, puis celles qui viennent d’accoucher. Et après la messe nous avons pu nous recueillir devant les reliques de Sainte Soeur Faustine et Saint Jean-Paul II apportés par le père Rodrigue.

 

 

Lancement du Carême

 

Carême 2019

Le jeudi 7 mars 2019 notre paroisse célébrait le début du carême.

C’est la messe de 18h qui a concrétisé le début du carême.

Notre curé père Jacek et notre vicaire père Laurent ont concélébré cette messe.

Le carême est un moment crucial dans notre vie de croyant.

Nous devons le montrer notre évêque nous propose de:

prier

jeûner

faire le chemin croix

se confesser (sacrement de réconciliation)

l’eucharistie

le carême est une préparation pour la fête de Pâques

Bon carême à tous.

Journée de recollection des enfants de la section 5ème année du François à la Basilique du Morne Rouge.

 

Le jeudi 28 févier 2019 la basilique du Morne Rouge a reçu la visite d’une partie des enfants de la section 5èmeannée de la paroisse du François. Ils étaient au nombre de 53 et avaient pour accompagnateurs des catéchistes, des parents et le père Jacek.

Cette visite est venue clôturer leur deuxième journée de retraite dans le cadre de la préparation de leur Profession de foi. Le thème général de la session de retraite était : « les Témoins d’hier et d’aujourd’hui / l’appel de Dieu »

A leur arrivée à 9H30, ils ont été chaleureusement accueillis par la sœur Christine et le père Joseph. Mère nature a été généreuse et nous a gratifié ce jour, d’un temps calme et doux.  Les enfants n’ont pas eu à souffrir du froid mais ils avaient tout de même enfilés leur pull qu’ils avaient ramenés sous les précieux conseil du Père Jacek

Le Père JOSEPH et la sœur Christine ont tour à tour, fait un très bel exposé de l’histoire de ce sanctuaire dédié à Marie il y a de cela 150 ans et de sa fondatrice Laure SABES dont les reliques ont été ramenées récemment en Martinique.

A travers les témoignages des intervenants provenant de plusieurs ordres et communautés, les enfants ont pu entendre comment on peut être appelé par Dieu et comment on peut répondre à cet appel.

De la communauté Notre Dame de la Délivrande – Témoignage de la Sœur Christine

De l’ordre des moines bénédictins de Terreville – Témoignage du Père Thierry,

De l’ordre Tertiaires de Saint François – Témoignage Yveline URSULET

De la paroisse du François – témoignage de deux catéchistes.

Après un passage par petits groupes à la chapelle d’adoration permanente, les enfants ont pu bénéficier d’une pause collation. Cette pause a été animée par des chants et une mini projection expliquant le sens du dimanche et de la messe.

La célébration eucharistique faite par le père Jacek a été un moment de partage et de communion merveilleux en ce sens où les enfants y ont pris une part active (chant, lecture, service à l’autel) sous la direction de deux catéchistes et de l’aide sacristain.

A 13H30, après la pause déjeuner, le top départ a été donné avec bien sûr au préalable un passage au niveau de l’emplacement du caveau de la sœur Laure SABES DE LA PROVIDENCE.

En guise de remerciement un panier de fruits locaux a été offert à la communauté par les enfants de la paroisse du François. Ces derniers ont reçu des cartes postales et signets représentant le sanctuaire Notre Damme de la Délivrande

DIEU EMBAUCHE,

Prions pour que parmi ces 53 enfants il trouve des ouvriers pour sa moisson.

pastorale famille François

Faisons connaissance avec la pastorale des familles de la paroisse du François

 

Faisons connaissance avec la pastorale des familles de la paroisse du François

 

 


Dans le cadre de sa rencontre régulière, la pastorale des familles après la projection du film

« Le Grand Miracle » c’est le film « Paul apôtre du christ » qui est projeté ce vendredi 22 février 2019

à la chapelle de la paroisse au bourg.

 

 

 

1) Quel était l’objet de la projection ?

Depuis le mois de novembre dernier, la Pastorale des Familles du François

propose aux familles des diffusions de films à la chapelle du presbytère. Le

premier film à être diffusé était « Le grand miracle ».

Le second « Paul, apôtre du Christ » s’inscrivait dans la ligne directrice du 4ème

chantier d’Ecclésiam’2020, à savoir « Guérir le monde par l’Évangile ». Au-delà

de l’aspect divertissement, le but de cette projection était également de

contribuer à notre évangélisation.

2) Qui sont les membres de la Pastorale des Familles ?

La Pastorale des Familles (équipe décisionnaire) est portée par une quinzaine de

membres (couples mariés, parents célibataires, catéchistes, …). Nous (les époux

Mongin Danièle et Maxime) en sommes les référents, depuis sa mise en place

en décembre 2017. Mais c’est en équipe que la mission est menée et chacun est

force de proposition.

En deux années d’existence, plus d’une centaine de familles franciscaines ont

rejoint la Pastorale. Nous communiquons via un groupe Whatsapp, sur lequel

toutes les informations de la Pastorale sont diffusées.

3) Comment est-elle organisée ?

C’est un mouvement paroissial qui est chapeauté par le Service Diocésain de la

Pastorale Familiale (avec pour responsables les époux Arnaud et le Père Wilfrid

Bannais).

Notre archevêque a lancé en 2017, Ecclésiam’2020 dont l’objectif est de

« Montrer Jésus partout en Martinique et au-delà, personnellement et en Église ».

Dans le premier chantier d’Ecclésiam’2020 (Accompagner et protéger les

familles), Mgr David Macaire veut mettre la famille au cœur de ce grand projet.

La Pastorale des Familles a donc été missionnée pour mettre en place des actions

qui concourent à ce vaste plan ecclésial.

Depuis sa mise en place, la Pastorale des Familles propose à toutes les familles :

– Une rencontre mensuelle sous forme d’animation-débat,

– Une messe spéciale famille tous les 4èmes dimanches du mois, à 9h30,

– Une projection cinématographique tous les deux mois,

– L’animation de toutes les messes de la Sainte-Famille,

– Un chanté noël traditionnel.

4) Quel est le thème de l’année ou du mois ?

Il n’y a pas de thème annuel prédéfini. Tous les deux mois, l’équipe se réunit

pour faire un bilan des actions menées et décider des thèmes des débats à

proposer.

5) Quand les prochaines rencontres auront-elles lieu ?

Les prochains rendez-vous sont donc :

– La messe spéciale famille le dimanche 24 mars, à 9h30,

– Une animation-débat qui aura pour thème « Le rôle et la place du père ».

Elle se tiendra fin mars (sur 4 jours : lundi 25/mardi 26/mercredi 27 après-

midi et samedi 30 matin). Une affiche communiquera tous les détails et

l’annonce en sera faite à l’issue des messes. Nous invitons le plus grand

nombre à y prendre part.

– En avril, nous proposerons un nouveau film puis en mai, une animation-

débat.

Danièle MONGIN

LA PAROISSE DU FRANÇOIS AU RDV DE ECCLESIA’M 2020

De l’avis de nombre d’observateurs internes et externes, la Paroisse du François, sous la houlette de son Curé, met tout en œuvre, prend d’heureuses initiatives pour mettre en pratique ECCLESIA’M 2020. Rappelons-nous que ECCLESIA’M 2020 est le grand projet de refondation, de dépoussiérage de notre Communauté, présenté par notre Archevêque David MACAIRE et visant à MONTRER JÉSUS

Ce plan, inspiré du merveilleux ouvrage « Manuel de survie des paroisses » du Père James MALLON et en réponse aux constatations de l’Évêque suite à son immersion au sein des 47 Paroisses du Diocèse, se décline en 5 chantiers principaux : la famille, le parvis, la catéchèse, l’éducation, la délivrance. Et notre Curé, avec son équipe (celle-là même qui a organisé le Séminaire paroissial et la Journée portes ouvertes) a eu la bonne idée de décliner le projet diocésain aux 62 groupes paroissiaux, au travers d’Assemblées Synodales respectives et ainsi donc de recueillir l’avis des uns et des autres.

C’est ainsi qu’à ce jour, nous avons déjà organisé 5 Assemblées Synodales, presque toutes à l’ex Restaurant les Brisants (à chaque assemblée il y a 90 … 120 débatteurs) : 

* le 28/02/2018 : la Catéchèse 

*  le 17/03/2018 : la Liturgie (accueil, entretien, baptême, funérailles, etc.) 

*  le 28/04/2018 : les Chorales

* le 10/11/2018 : les Jeunes (cette assemblée synodale s’est tenue au Centre Culturel & Sportif Filia)

* le 23/02/2019 : les groupes de priants (équipes du rosaire, légion de Marie, MCR, Cœur Sacré de Jésus, etc.)

* le 30/03/2019 : les groupes de prières (en prévision)

Cette énième Assemblée avait la particularité d’accueillir, en quelque part, les trois nouvelles Religieuses de la Congrégation des Soeurs Dominicaines de Notre Dame de la Délivrande du François : elles ont vu, elles ont entendu et elles témoignent déjà de la vitalité, de la volonté de servir Dieu qui anime ce groupe de fidèles du François. En effet le groupe de Priants a bien honoré notre Assemblée du jour, déjà par leur présence et ensuite par la qualité de leurs travaux où il en ressort, entre autres, les propositions ci-après :

* une Messe où les Paroissiens seraient vêtus du costume traditionnel (cette proposition plonge notre Église au cœur même de la dimension culturelle de la Martinique)

* célébration d’une Messe à la Saint Valentin pour les fiancés

* pèlerinage à vélo

* écriture d’icônes

* ateliers cuisine et pharmacopée

* impliquer davantage les jeunes dans toutes les activités paroissiales

* projection des films religieux dans les quartiers, suivis de débats …

Et le Curé, tout en prenant acte des suggestions et en remerciant encore les différents débatteurs, a réaffirmé que le projet ECCLESIA’M 2020 est une excellence occasion qui nous est donnée, nous autres paroissiens, à l’effet de dire ce qui ne va pas éventuellement et d’émettre nos souhaits.

Notre Curé a souligné que la quasi totalité des souhaits, des précédentes assemblées, ont été recensés et restitués à tous les responsables de groupes, comme feuille de route ; il a ajouté que certains souhaits ont même déjà fait l’objet d’application, par exemple : les 24H d’adoration pour Jésus – la pastorale de la Famille – la pastorale des Hommes – le retour des processions du Vendredi Saint dans les Quartiers – la fête des Gens de la Mer, avec bénédiction des embarcations, etc.

Notre Curé a aussi fait observer, qu’à chaque assemblée, la question de la communication est soulevée, s’il reconnaît qu’il y a encore des choses à améliorer, il invite la présente assemblée et les paroissiens en général, à reconnaître et à s’approprier de ce qui est fait : l’annuaire des groupes paroissiaux, avec le nom des responsables, les jours et lieux de leurs rencontres – le site paroissial où l’on peut retrouver les feuilles de chant de chaque week-end, le bulletin paroissial et autres.

En marge de l’assemblée, on a eu droit à deux édifiants témoignages qui, aux dires des uns et des autres, ont fortifié leur foi en l’Esprit Saint (il s’agissait dans un reportage d’une jeune fille croyante, mais qui n’avait pas encore fait l’expérience de l’Esprit Saint, dès qu’elle en eut la manifestation, elle s’est mise à témoigner, à appeler d’autres à croire, à connaître et à aimer l’Esprit Saint).

Et de la banque d’images de notre Curé, il projeta un vieux film relatant un évènement datant du 1er Mai 2011 (ça vous dit ?). C’est la date de l’inauguration de notre actuelle Église. Ce jour-là, il y eut foule, il y eut bousculade pour entrer dans l’église, pour participer à la 1ère messe, sans tirer de conclusions ou de jugements, dans le silence donc de nos cœurs : y a t-il aujourd’hui autant de ferveur pour servir Dieu, pour servir nos frères et sœurs au sein de notre communauté ?

De l’avis général des participants, cette assemblée fut une grande réussite. Gloire et louange à Dieu, car ne nous écartons pas de l’objectif : chercher les voies et moyens de MIEUX MONTRER JÉSUS partout où nous sommes, dans l’Église certes, mais aussi et surtout sur le parvis. Woulo bravo donc au comité d’organisation [Père Jacek, Marie Anne, Jacqueline, Mavreen, Joseph], sans oublier Frédérique, actuellement hors du département.

Au nom de notre Paroisse, nous tenons à remercier : chacun, chacune des participants à cette Assemblée Synodale du Samedi 23 Février 2019 – Madame Marie Louise la propriétaire des lieux – nos amis bénévoles : Suzelle, Léonise, Jacqueline, Hilaire, Félix et Vincent.

L’équipe d’organisation

L’Eglise en Martinique prend le chemin de guérison

En plein cœur du parcours synodal ECCLESIA’M 2020 !, l’année liturgique 2018-2019 est placée sous le mot d’ordre “ECCLESIA’M 2020 ! chemin de guérison”. Le carême étant un temps propice à la guérison spirituelle, le diocèse propose de le vivre avec une intensité accrue. Conscients et confiants que les fidèles vivent déjà personnellement ce temps fort, nous voulons mettre l’accent sur la dimension communautaire du carême. Nous le ferons sur plusieurs niveaux :

* au niveau du diocèse : par les orientations ci-dessous, nous souhaitons impulser une dynamique diocésaine pour ce carême afin que tous aient conscience que nous vivons ensemble ce temps d’effort ;

* au niveau du district : la mise en pratique des orientations requiert une organisation du district et par là la collaboration des prêtres mais aussi des laïcs d’un district ;

* au niveau de la paroisse : c’est la paroisse qui aura à porter les orientations et qui donnera vie à celles-ci. Les fidèles des paroisses se retrouveront investis d’une mission particulière

au niveau des familles et des PCE : les paroisses les solliciteront pour la réalisation des orientations. 

La guérison spirituelle en cinq dimensions

Nous proposons de vivre communautairement pour ce carême 5 dimensions de la vie spirituelle : l’eucharistie, la bible, la confession, le chapelet et le jeûne. Nous prendrons toute une semaine pour chaque dimension. A savoir, pendant une semaine du carême, la communauté paroissiale vivra par exemple le jeûne et donc devra s’organiser pour qu’il y ait toujours du lundi au vendredi un petit groupe de ses membres qui jeûne (principe de la chaîne ou de la sentinelle de garde). La semaine d’après on change de point d’effort, par exemple alors le chapelet. Le district devra s’organiser pour qu’il y ait toujours une paroisse qui vive l’une des cinq dimensions, de sorte que les 5 dimensions soient vécues simultanément dans le district au cours de la semaine. Comme il y a 7 districts en Martinique, cela implique que chaque semaine du carême, au niveau du diocèse, il y aura 7 paroisses où il y aura messe et adoration perpétuelle, 7 paroisses où il y aura confession toute la journée, 7 paroisses où on jeûnera, 7 paroisses où on dira le chapelet en permanence et 7 paroisses où on aura la lecture de la bible..

Avec le Christ au milieu de son peuple, veiller !

Comme sept paroisses vivront chaque semaine une même dimension spirituelle, nous nous inspirons de Ap 1,10-20, pour dire qu’elles tiennent un candélabre. Ainsi, pour la dimension de l’eucharistie, on dira qu’elles tiennent le candélabre de l’eucharistie. Ce temps de veille commencera le samedi à 18h pour s’achever le samedi d’après à 18h. Dans cette année où la guérison est mise à l’honneur, nous avons besoin d’être puissamment renouvelés. A la Pentecôte nous vivrons un temps fort avec la “Pentecôte des familles”. Pour cela, le carême sera un vrai temps de préparation spirituelle mais aussi une vraie opportunité d’expérimenter la puissance de la prière et de l’engagement de chacun. “Ensemble, nous pouvons y arriver” ! Notre carême est un carême pour la guérison spirituelle et sanctification de la Martinique.

Temps forts dans notre paroisse: 

11 au 15 mars 2019 – Temps du chapelet

18 au 22 mars 2019 – Temps du jeûne 

25 au 29 mars 2019 – Temps de la Bible

1 au 5 avril 2019 – Temps de l’Adoration et de l’Eucharistie

8 au 12 avril 2019 – Temps de la Confession 

Mardi 9 avril 15h00 – 19h30 – Confessions au François 

Jeudi 11 avril 15h00 – 19h30 – Confessions au François 

Une rencontre en louange

Une rencontre en Louange

 

Le mardi 5 février 2019 le groupe Alpha dirigé par Jean Louison a tenu sa rencontre de prière hebdomadaire. Le groupe Alpha qui existe depuis plusieurs années, après une année sabbatique, sous la pulsion de nos prêtres le Père Jacek et le Père Laurent, a renoué avec sa principale source d’activité : La Louange en associant le partage de la Parole, un temps d’adoration, plusieurs petits temps de silence et d’écoute. /… C’est par un chant dédicacé à l’Esprit-Saint que notre Berger commença ce moment de louanges de prières intenses et d, ‘adoration. Au conducteur de louanges de poursuivre en expliquant à l’assemblée, le bonheur et la joie dans lequel il fallait être pour faire un cœur à cœur avec sœur Créateur. Il a insisté pour dire que louer c’était prier deux fois. IL murmurait encore, que les anges sans cesse se trouvent devant la face du Dieu Très Haut en disant dans tous les instants : »Saint Saint est le Seigneur des armées le Dieu de l’univers  » Jean nous explique en toute humilité, les raisons pour lesquelles qu’il était important de louer le Seigneur, pour ne pas rester sur le parvis. En effet ajoute t’il : en mettant l’accent sur le rôle jouer par les anges au ciel:
ils louent Dieu continuellement sans se lasser. Louer le seigneur c’est faire la démonstration que l’on aime Dieu de tout notre cœur et de toute notre âme, et surtout que nous devrions nous aimer les uns les autres comme le Père nous aime. N’oublions pas qu’il nous a aimé le premier. Notre frère a fait un petit rappel sur celui qui crie dans le désert :  » Jean le Baptiste a donné le baptême de la repentance, et que Jésus nous a baptisé de feu et de l’esprit. Oui mon frère ! Oui ma sœur par ton baptême tu es devenu : Prêtre, Prophète et Roi. En définitif la louange a pris naissance dès l’origine, à la création du monde  » Dieu vit que tout était bon , il y eu un soir il y eu un matin  » Néanmoins il faut savoir que le roi David dans les livres des Chroniques a permis aux Lévites de jouer la Louange devant la Tente d’Assignation. Asaph était un des chefs de chorale nommés par David. Le psalmiste exerçait son service par le chant devant le tabernacle jusqu’à ce que Salomon eût bâti le temple du Seigneur à Jérusalem. Le mot clé pour faire un pas vers la sainteté c’est  » l’Amour » qui permet cet émerveillement, en effet : l’hymne à l’amour de l’apôtre Paul comprend les vertus théologales : la Foi, l’Espérance et la Charité, oui si tu n’as pas l’amour tu es comme cymbale qui sonne. Tout au long de la rencontre nous avons chanté loué et d’adoré notre Dieu, le Seul digne d’adoration. Nous avons terminé le ministère par la prière que Jésus nous a appris le NOTRE PÈRE ponctué par un Avé et un Gloire au Père. L’intercession de la mère du Sauveur la très Sainte vierge Marie a ramassé nos prières pour les déposer au pied de son Fils qui ne peu rien Lui refuser. La mission continue chaque mardi de 18 heures 30 à 20 heures 30.

Présentation de Jésus au Temple

La présentation de Jésus au Temple
Le vendredi 1er février 2019 notre église a célébré la Présentation de Jésus au Temple. Comme le veut la tradition Juive
40 jours après la naissance de Jésus Joseph et Marie ont emmené l’enfant Jésus au Temple pour une double cérémonie
1 présentation de l’enfant
2 offrir le sacrifice comme le prescrit la loi Juive tout premier né masculin doit être
présenté au temple.
Cette démarche montre un autre aspect, c’est la consécration de l’enfant Jésus.
C’est tous les instants de notre vie qui doivent-être consacrés au Seigneur.
Est-ce que Jésus a une place suffisamment grande dans notre vie?

MESSAGE DU GROUPE NOTRE-DAME DU FORÇAT

LE GROUPE NOTRE-DAME DU FORÇAT CHERCHE A INSCRIRE LA VIERGE PARMI LES MONUMENTS HISTORIQUES

Oui, c’est un des objectifs du Groupe de Prière Notre-Dame du Forçat, porter la Vierge de la Délivrande du Forçat, à la connaissance du plus grand nombre.

Sans tambour, ni trompette, ni corne de lambis, le Groupe NDF poursuit ses activités : entretien et nettoyage des lieux, fleurissement, temps de prière. Aujourd’hui, de plus en plus de croyants commencent à découvrir cet extraordinaire lieu de culte, véritable havre de paix où il fait bon intercéder, se recueillir, louer, prier, adorer.

Ce qui est encourageant, il y a toujours de la lumière, aux pieds de la Vierge, des croyants de la localité, des communes avoisinantes et au delà se sont vraiment appropriés ce sanctuaire, jadis laissé dans un quasi abandon.

La 2ème étape de notre plan, chercher les voies et moyens pour protéger et faire inscrire la Vierge sur la liste des Monuments Historiques (Vierge protégée par la Chapelle construite en 1954 par feu Osnard APAT et André TARRIEU) .

Avec le soutien sans faille de la Paroisse Saint-Michel et de la Municipalité du François, singulièrement de l’Adjointe en charge de la Culture, nous avons enclenché la démarche que nous savions longue, difficile et sévère … tel un chemin de croix.

Et, l’année dernière, nous avions été très heureux d’apprendre que notre dossier a été pré-sélectionné parmi des centaines … et ce Jeudi 24 Janvier 2019, l’Architecte des Bâtiments de France « Direction des Affaires Culturelles de Martinique – Unité Départementale de l’Architecture et du Patrimoine » a visité notre Chapelle du Forçat, en notre présence.
Étaient présents à cette fructueuse séance de travail, au cours de laquelle l’Architecte nous a prodigué moult conseils : Père Jacek, Vincent, Max, le Maire, le 1er Adjoint au Maire, le Chef de Cabinet du Maire, le DGS, la Documentaliste de la Municipalité.

Même si c’est déjà très bien que notre dossier ait été pré-sélectionné, rien n’est gagné, car les autres dossiers sont tous aussi dignes d’intérêt que le nôtre.

A toutes fins utiles réaffirmons notre humble ambition : faire du Forçat, un Espace Culturel Religieux Touristique.

Paroissiens du François et d’ailleurs, notre Chapelle est petite, mais ô combien riche sur le plan historique et culturel, alors : osons oser, n’ayons pas peur, croyons en nous-mêmes, oui par l’addition de nos prières et de nos pensées positives, nous pouvons faire de notre petite Chapelle du Forçat, et de la Vierge qui s’y trouve, un véritable Espace Culturel Religieux Touristique.

Groupe NDF, JN

Concert du groupe de danse Polonais de Paris

Le dimanche 16 décembre 2018, la salle des fêtes du François recevait le groupe de danse Polonais de Paris La Polonez.
C’est le père Jacek puis le père Arnaud Gomma curé de la paroisse de Coridon qui ont débuté la cérémonie.

C’est à l’initiative du père Gomma que le groupe de danse était en Martinique.Il a connu ce groupe Polonais quand il était curé à Paris dans le XVIII iéme arrondissement. Il est devenu grand ami des Polonais par la force des choses. Il les a côtoyé pendant 7 ans.

Quelque anecdote entre lui et la Pologne. L’ancien curé de sa paroisse à Paris était Polonais. De plus le père qui l’a baptisé au Congo était Polonais. Le lien de la Martinique avec la Pologne ne date pas d’aujourd’hui car des polonais sont arrivés avec Napoléon. Ils ont laissé des danses comme la Mazurka la Polka etc.

Géraldine membre du groupe avait promis de venir en Martinique avec le groupe. C’est chose faite. Le groupe est arrivé en Martinique le 9 décembre, et fut logé à Saint-Pierre au Domaine du Fort.Ils en ont profité pour visiter la Martinique.
C’est un véritable récital que nous a offert le groupe de danse polonais au François à la salle des fêtes.
C’est ZOSIA qui présenta le spectacle, avec des danses de la ville, puis de l’intérieur, pour finir par une chanson considéré comme l’hymne de la Pologne.

Le père Gomma nous a offert de magnifique pas de danse avec le groupe.
La cérémonie s’est terminée avec les remerciements du père Gomma et une bénédiction finale des prêtres présents à la cérémonie.

Cliquez ici pour voir les photos