Du Cénacle à Fatima

 

Commémoration de la dernière apparition de la vierge Marie à Fatima.

Mercredi 13 octobre 2021, le groupe de prière Notre Dame du Cénacle de la paroisse Saint-Michel avec Serge et Julia, ont animé la commémoration de la dernière apparition de la vierge Marie à Fatima.

Pour ce temps fort de prière, c’est le père Henderson qui a dirigé ce moment avec la collaboration  de notre curé père Jacek et notre vicaire Robert-Marie.

Le thème abordé aujourd’hui était celui du Rosaire. Lors sa dernière apparition à Fatima la vierge Marie est apparue avec Saint-Joseph. Événement particulier nous avons eu droit à la bénédiction de la statut de Saint-Joseph et son positionnement sur l’autel avec celle de la vierge Marie.

Le rosaire est un moyen précieux pour prier la vierge Marie. Selon Saint Louis de Montfort dévoué à la vierge Marie et à la pratique du Rosaire , c’est une possibilité d’avoir des encouragements, des motivations pour prier le Rosaire et des occasions de progresser dans sa vie de baptisé. C’est un apprentissage quotidien vers la sainteté.

Le message transmis à Fatima, c’est l’adoration qui transforme la foi en espérance et en amour sans fin. L’utilité du Rosaire n’est plus à démontrer, nous avons une multitude de raison à prier Marie.

Lors des 6 apparitions mariales de Fatima la vierge Marie est apparu à trois enfants bergers:

Lucie Dos Santos 10 ans, et ses cousins François 9 ans et Jacinthe Marto 7ans. Le message prophétique est porté sur la prière et la fin de temps.

Pour le déroulement des événements des apparitions, il s’agit de trois enfants qui rentraient leur troupeau de moutons qu’ils avaient gardé dans la journée. Ils dirent à leur parents incrédules, qu’une dame leur était apparue, lorsqu’ils gardaient leur troupeau. Elle leur avait demandé de récité tous les chapelets et de revenir le 13 de chaque mois.

C’est ce qu’ils firent chaque mois après la première apparition du 13 mai 1917 jusqu’au 13 octobre de la même année (jour de la dernière apparition).

Ce temps de prière c’est terminé par la messe du soir pleine d’allégresse et célébré par le curé du Vauclin le père Henderson et animé par le groupe de prière Notre Dame Du Cénacle.

JBMMN

5 octobre – Fête de Sainte Faustine

Helena (Hélène) Kowalska est née le 25 août 1905 dans le petit village de G?ogowiec en Pologne centrale, dans une famille de dix enfants.

Après de nombreuses épreuves, elle entra dans la vie consacrée et porta le nom de Sœur Marie Faustine, communément appelée  sœur Faustine, dans la congrégation de Notre Dame de la Miséricorde. Sa relation avec Dieu était riche en expériences mystiques avec des  joies et des souffrances dès son plus jeune âge.  Elle  reçut l’ordre de Jésus d’écrire tout ce qu’elle vivait dans sa relation avec Lui dans « le Petit Journal ». Jésus la définissait comme étant  « Secrétaire de la Miséricorde Divine ».

Sœur Faustine est morte à l’âge de 33 ans, le 5 octobre 1938. Le Saint Père Jean Paul II a élevé Sœur Faustine à la gloire des autels en la béatifiant à Rome, le 18 avril 1993. Il l’a également inscrite au cortège de tous les saints de l’Eglise, le 30 avril 2000. Le Pape Saint Jean Paul II a dit d’elle :  »  Elle est « un don de Dieu pour notre temps », une grande mystique et une maîtresse de la vie spirituelle. C’est un vrai prophète qui nous rappelle la vérité de l’amour miséricordieux de Dieu pour chaque homme. Elle nous presse d’aller proclamer cette vérité à l’humanité entière, par le témoignage de notre vie, en actes, en paroles et par la prière ».

Dans le Petit Journal de Sœur Faustine, Jésus dit que le message de l’Amour miséricordieux de Dieu pour l’homme est la dernière planche de salut pour un grand nombre d’âmes qui périssent malgré Sa douloureuse Passion. C’est aussi la voie vers la paix dans les cœurs des hommes et entre les nations. Jésus dit : L’humanité ne trouvera pas la paix tant qu’elle ne se tournera pas avec confiance vers ma miséricorde (PJ. 300). Cette dévotion à la Miséricorde Divine et à sainte Sœur Faustine doit préparer le monde à la Parousie du Christ. « Je désire que tout le monde le sache ; avant qu’Il ne revienne comme Juge, Il veut que les âmes Le connaissent d’abord comme Roi de miséricorde (PJ. 378). »

Mettre en pratique les enseignements de Jésus, comme sainte Faustine c’est se former par Jésus Miséricordieux dans le but de devenir apôtre de la Miséricorde Divine. 

Les premiers apôtres de la Miséricorde de Dieu sont les prêtres et les religieux qui, par leurs ministères distribuent les sacrements et apportent les guérisons, les consolations nécessaires à toute vie spirituelle.  Les laïcs, apôtres de la Miséricorde Divine propagent la Miséricorde de Dieu par leur exemple et leurs actions dans tous les milieux de vie.

Il existe, dans notre paroisse, un groupe de Miséricorde Divine comme dans plusieurs autres paroisses de notre diocèse. Ces groupes sont constitués des personnes désirants progresser dans la foi indissociable de la confiance en Dieu.

Les différents groupes du diocèse  sont coordonnés par le Mouvement diocésain de la Miséricorde Divine de la Martinique en lien avec l’apostolat de la Miséricorde Divine des Pères Pallottins en France. 

La formation de l’apôtre de la Miséricorde Divine se réalise par le bais de la mise en application des 5 piliers da la spiritualité : Vivre l’Heure de la Miséricorde Divine (15h00), tel que Jésus le demande ; honorer le tableau de Jésus Miséricordieux ; prier pour le monde et le salut des âmes à travers le chapelet et la neuvaine de la Miséricorde Divine ( prières que Jésus a dicté à Sainte Faustine), puis fêter le 1er dimanche après Pâques la Fête de la Miséricorde Divine, à la demande de Jésus. Cette fête solennelle a été mise en place dans l’Eglise universelle par le Pape Saint Jean Paul II, le 30 avril 2000.

Le groupe de Miséricorde Divine est constitué de personnes appelées « noyau » qui vivent et approfondissent leur foi par les enseignements contenus dans le « Petit Journal » de Ste Faustine.  Elles sont formées pour être apôtres de la Miséricorde Divine. Le rôle de l’apôtre de la Miséricorde Divine est de propager tout ce qui caractérise la Miséricorde de Dieu, c’est-à-dire la paix, la joie, l’espérance et les consolations partout où la Providence de Dieu le conduit.

Le groupe prépare et anime les rassemblements de paroissiens qui se tiennent en assemblée le 4ème samedi de chaque mois (sauf août) à la chapelle. Pendant ces temps de rassemblement, nous mettons en pratique les 5 piliers de la spiritualité enseignés par Jésus, dans le respect du calendrier liturgique, à travers des chants, des prières, des louanges et méditations d’extraits du Petit Journal de Sainte Faustine.

Cette assemblée de paroissiens est un lieu où l’ont vient y déposer son fardeau, se ressourcer, être consoler, vivre une relation particulière avec Jésus Miséricordieux et recevoir ses grâces et son Amour pour repartir joyeux.

Nous accueillons aussi bien les personnes qui désirent se former pour être apôtres de la Miséricorde que celles qui désirent simplement se ressourcer.

Notre prochaine rencontre est prévue le samedi 23 octobre 2021 à 14h30 à la chapelle du bourg. Vous serez tous accueillis avec joie et bienveillance.

Vous pouvez nous contacter pour avoir les autres dates de nos rencontres ou tous autres renseignements en passant par le secrétariat de la paroisse. Les coordonnées de la responsable vous y seront transmises.

 

Annonces de la semaine

Les annonces :

  • Mardi 5 octobre : Fête de Sainte Faustine – Messe à 6h30
  • Mardi 5 octobre à 17h00 à l’église – Rencontre des parents des enfants de 7 à 12 ans du secteur 3
  • Mercredi 6 octobre: Messe à 6h30 à l’intention de toutes personnes malades atteintes par la COVID 19, et ceux et celles qui sont décédés à cause de ce virus
  • Mercredi 6 octobre de 8h30 à 11h00 et de 16h00 à 18h00 au presbytère – Inscription au cheminement pour les jeunes de la Première Promotion
  • Mercredi 6 octobre à l’église de 13h45 – Confession des jeunes qui seront confirmés le 17 octobre
  • Mercredi 6 octobre : à 17h00 à la chapelle – reprise du Rosaire.
  • Vendredi 8 octobre de 15h00 à 17h00 : Adoration du Saint Sacrement
  • Dimanche 10 octobre à 9h30 – Messe d’envoie pour tous les catéchistes de notre paroisse
  • Samedi 09 octobre : l’entretien de l’église – Morne Courbaril – Dostaly – Vapeur
  • Notez déjà : Mercredi 13 octobre – Notre Dame de Fatima de 15h00 à 17h00

 

Fête de Saint Michel

Aujourd’hui l’Église fait mémoire des Archanges Michel, Gabriel & Raphaël.

En effet, comment pourrait-on évoquer Saint Michel, sans y associer Saint Gabriel et Saint Raphaël. Eh oui, on peut dire que Michel, Raphaël & Gabriel sont les 3 Archanges, parmi tout le groupe, auxquels la mémoire collective en fait particulièrement référence. Autrement dit : ces 3 Archanges-là – même si Dieu aime avec la même intensité, chacun de ses Serviteurs – bénéficient d’une plus grande dévotion que les autres [par exemple : la statue de Saint-Michel, dans l’enceinte de l’Église du François, est constamment illuminée de lumières d’intercessions]. 

 À la Martinique donc, singulièrement au François, l’évocation de Saint Michel – nom dédié à la Paroisse – revêt une importante toute particulière, même si la ferveur populaire d’autrefois ne semble plus être la même ; quoi que, depuis quelques années, on observe un certain regain de dévotion. Eh oui, les Anciens enseignent que dans les années 1950 … 1970, la Fête Saint-Michel draînait beaucoup de monde au François, tant des pèlerins que des chalands. Déjà, à la suite de la Messe de 5h00, nombre de pèlerins se rendaient, en procession, au pied de la Vierge du Forçat, à l’effet de poursuivre leurs prières et d’offrir leurs lumières à la Vierge de la Délivrande intronisée au Forçat. Parait-il c’était une véritable liesse populaire … aujourd’hui, avec le p’tit travail [entretien, fleurissement, temps de prière …] du groupe Notre Dame du Forçat, nous caressons le vœu qu’à une prochaine Fête de la Saint-Michel, la flamme, la vénération à la Vierge du Forçat connaisse, de nouveau, la même ferveur d’antan.

De toute évidence la Fête de Saint-Michel est toujours animée ; cette fête, spirituellement, n’a pas pris tant de rides que ça, la preuve, ces dernières années la Paroisse a ajouté une Messe anticipée la veille de Saint-Michel, Messe davantage dédiée aux franciscains, afin de laisser la place aux toujours nombreux pèlerins externes le jour J [soulignons l’initiative des pères Jacek & Robert-Marie préparant nos coeurs, au moyen d’une neuvaine, à l’effet de mieux accueillir nos Archanges]. 

Retenons que la Paroisse du François a été fondée en 1694 par le révérend père Jean-Baptiste Labat. Au terme de l’historique de la Paroisse, Saint-Michel paraît avoir été dès l’origine le Saint Patron de la paroisse [en 1894, l’abbé Parel obtint de l’évêque de placer l’Église sous la protection de Notre-Dame de la Sainte-Enfance, tout en conservant Saint Michel comme patron de la Paroisse].

Soulignons que les Anges – serviteurs et envoyés de Dieu – sont très présents dans la Bible :

– le plus bel et le plus édifiant exemple, l’Ange Gabriel dans le merveilleux et fondateur récit de l’Annonciation.

S’agissant de l’Archange Michel, voilà 2 textes bibliques tirés l’un de l’AT et l’autre du NT :

– Daniel 10,21 : « Mais je t’annoncerai ce qui est marqué dans le Livre de Vérité, et nul ne m’aide dans toutes ces choses, sinon Michel, votre prince ».

– Apocalypse de St Jean 12,7 : « Et il y eut un grand combat dans le Ciel : Michel et ses Anges combattait contre le dragon … ».

À la lumière de ces textes ci-dessus, force est d’admettre l’existence, l’importance, la puissance et la très grande utilité des Anges et/ou Archanges, pour Dieu et pour nous-mêmes, les hommes. La différence entre « Ange » et « Archange » est très mince :

– les Anges ont un rôle aussi bien dans l’au-delà qu’ici sur terre [on a tous un ange gardien qui veille sur nous]

– les Archanges remplissent des missions bien précises et le lien qui les unit à Dieu est très profond. 

La Prière adressée aux Saints et/ou aux Anges ? : de prime abord, ayons l’humilité de confesser que ce n’est pas un sujet facile à traiter, d’autant que nombre de chrétiens s’adressent à profusion aux Saints ou aux Anges, particulièrement, à l’archange Michel, quoi que les Écritures n’apparaissent pas si tranchées sur la question. Par contre, eu égard à la proximité, à l’intimité entre Dieu et les Anges, d’une part et d’autre part, aux différents versets bibliques nous exhortant de prier, les uns pour les autres [2 Cor 1.11 – Eph 1.16 – Phil 1.19 – 2 Thim 1.3] on peut soutenir avec force et conviction :

– qu’on peut demander AUX SAINTS OU AUX ANGES DE PRIER DIEU POUR OU AVEC NOUS 

– qu’on peut amplifier nos PRIÈRES, LES UNS POUR LES AUTRES

– qu’on peut rechercher la PUISSANTE INTERCESSION DES SAINTS OU DES ANGES

– qu’on peut continuer à VÉNÉRER LES SAINTS OU LES ANGES … spécialement l’Archange Michel.

Merci Seigneur d’avoir inspiré les dirigeants de notre Communauté jusqu’à consacrer la Paroisse du François à Saint-Michel … merci Seigneur d’avoir placé notre Paroisse sous la puissante protection d’un Archange aussi vaillant, aussi dévoué et aussi fidèle, Michel. 

SAINT MICHEL ARCHANGE : PRIEZ POUR NOUS.

SAINT MICHEL ARCHANGE : PROTÉGEZ-NOUS.

SAINT MICHEL ARCHANGE : DÉFENDEZ-NOUS.

*** [Humble suggestion de prière du cœur? :

Ô ! Mon Seigneur, mon Dieu ! Toi qui fait toute chose bonne, toi qui dans ta sagesse admirable a inspiré les autorités de notre Communauté de placer la Paroisse du François, sous le haut patronage de l’Archange Michel, nous te remercions du plus profond de notre cœur? pour cette grâce, pour cet énième cadeau béni.

Ô ! Mon Seigneur, mon Dieu ! En ce Jour solennité des Archanges Michel, Gabriel & Raphaël bénis richement tous les coins et recoins de nos cœurs?, de nos lieux de vie, particulièrement de notre Paroisse et délivre-nous, purifie-nous de ce dangereux virus qui nous empêche de parvenir à la plénitude de notre service.

Ô ! Saint Michel ! Champion du bien, patron des Forces du Ciel, chef des Armées Célestes, délivre le François, la Martinique et le monde en général, protège notre Commune, ses dirigeants, ses habitants et visiteurs de tout mal].

Groupe Notre Dame du Forçat             

Inscription / réinscription à la catéchèse et au cheminement

 

A. Catéchèse

Pour une première inscription (les enfants nés en 2014) les formalités se feront comme habituellement au bureau paroissial ; la « Bible en Nous » sera offerte à l’enfant.

Bureau paroissial est ouvert : lundi de 8h00 à 11h00 ; mardi de 15h00 à 17h00 et vendredi de 8h00 à 11h00. Samedi durant le confinement le bureau est fermé 

Pour la réinscription à la catéchèse, une fiche est mise à disposition sur le site de la paroisse (au-dessus) ou à la fin des messes dominicales de septembre, pour l’ensemble des membres d’une même famille.

Les fiches des enfants de 7 à 12 ans seront récupérées lors de la 1ère rencontre de parents de la Catéchèse familiale par les catéchistes référents.

Les dates (sous réserve des conditions sanitaires) des rencontres avec les parents :

  • •Secteur 1 : jeudi 30 septembre 2021 à 17h30
  • •Secteur 2 : vendredi 1 octobre 2021 à 17h30
  • •Secteur 3 : mardi 5 octobre 2021 à 17h30

Fiche d’inscription par famille

 

B. Cheminement 

L’inscription se fera selon une permanence en début d’année pastorale pour la Promotion 1 et au fil de l’année pour les nouveaux après leur célébration de Profession de Foi. Et lors de la 1ère rencontre pour la Promotion 2.

Fiche d’inscription – Cheminement

 

C. Secteurs de la paroisse 

Secteur 1 + Eveil à la foi et communion – Couleur T-shirt : jaune 

Chopotte / Bonny / Belle Ame / Morne Pavillon / Hauteur Bellevue / Casse Cou / Bellevue / Vapeur / Trianon Nord / Bonnaire / Grand Fond / Morne Pitault / Bois Neuf / Morne Serpent / Desroses  / La Victoire  /  Saint Roch  /  Réunion 

Secteur 2 + Hors paroisse – Couleur T-shirt : bleu 

Cotonnerie / Deux Courants / Gabourin / Bellegarde / Quatre Croissée / Morne Gamelle / La Saint Pierre / Petite Gamelle / Dusquesne / La Manzo / La Farelle  / Rivière Bambou / Saint Laurent / Favier Montaou / La Francisque / La Dumaine / Bossou / La Gilot / Morne Valentin / Morne Acajou / Fond Giraumon / Raisinier / Perriolat / La Digue / Fontaine / Petite France / Dartault / Bois Calonne / Mascarasse /  Magdelonette /  Bois soldat  / Beauregard  / Morne la Croix 

Secteur 3  – Couleur T-shirt : vert 

Cap Est /  La Prairie /  Dostaly / Frégate / Monnerot / Bourg / La jetée / Soleil levant /Presqu’île / Le Môle / Pointe Courchet / Fleur d’Eau / Trianon /  Mansarde  / Morne Courbaril /  Thalemont / 

Secteurs de la paroisse

A Dieu « Soeur Pascal »

La nouvelle que nul ne voulait entendre est tombée, Sœur Pascal (VICTOR Christiane – sœur Pascal en religion) nous a quittés dans la nuit du 19 courant. Sœur Pascal était effectivement hospitalisée depuis une semaine, mais beaucoup d’entre nous caressaient l’espoir qu’elle se relèverait ; elle qui était si dynamique, si dévouée, si entreprenante, si infatigable, si « djok », elle a livré mais perdu ce dernier combat.   

Inévitablement, son mot d’adieu au Couvent du François et plus largement à la Paroisse Saint-Michel, où elle y a séjourné durant une quinzaine d’années, résonne encore dans nos têtes et dans nos cœurs, comme si c’était hier.

C’était lors des Messes des 27 et 28 octobre 2018, sœur Pascal, en larmes – face à des Assemblées empreintes de mélancolie et d’émotion – délivrait ses mots : « AMEN ! Une grande aventure s’achève ! AMEN ! Elle était comme un beau rêve ! Avec vous mes amis – plus belle était la vie – la la la … Me voici arrivée à la croisée des chemins (…). Et en guise de REMERCIEMENT l’Assemblée, comme une seule âme, n’a pas manqué de fredonner ce chant avec sœur Pascal :  « Aujourd’hui le Seigneur t’appelle – Va, quitte ton pays – Et le vent de l’Esprit t’entraine – Va, quitte ton pays … ».

Après donc presque 3 ans de bons et loyaux services au Couvent du Morne-Rouge, sœur Pascal est purement et simplement appelée à exercer son savoir-faire, en haut, auprès de Dieu.  

Sœur Pascal, il faut que tu saches que ton souvenir restera à jamais gravé dans nos mémoires et dans nos cœurs … même le matériel, présumé « objets inanimés », à qui tu avais su donner une âme, une plus forte utilité, à qui tu apportais un certain soin, un certain amour : les torchons, les balais, les aspirateurs, la mono brosse, les bacs à ordures, les portes bougies, les bancs, les chaises, le parterre, les vitres, le baptistère ressentiront, à coup sûr, ton départ vers le Père Éternel.

Tous ces « objets inanimés » et nous-mêmes les frères et sœurs qui ont eu l’avantage de t’accompagner dans le nettoyage de l’église, nous regrettons et pleurons ta disparition de nos yeux de chair, tout en espérant que le Seigneur retiendra ton dévouement à Le servir, durant ton pèlerinage terrestre.

Avec le recul, je saisis mieux ton obsessionnelle passion de transmettre tes bonnes pratiques, dans l’entretien des objets, meubles et surfaces, c’était pour toi, qui fut enseignante, une noble déformation professionnelle. Comment peut-on oublier ta détermination communicative à redonner vie aux différents objets religieux extirpés des cendres de l’incendie de l’église en 1973 ; ces objets revitalisés constituent un véritable petit musée au cœur de la nouvelle église. 

Sœur Pascal, tu as bien fait ta part, nous te promettons de perpétuer ton œuvre ; sois-en rassurée nous ferons de notre mieux, pour garder la Paroisse, que tu as tant aimée, toujours plus propre, toujours plus accueillante, toujours plus fervente … nous n’oublierons pas de sitôt tes conseils, tes observations, tes principes même si, quelquefois, au fond de notre cœur, nous te trouvions « embêtante » … avec le recul, avec ton départ, force est de constater que, c’était pour la bonne cause.

Sœur Pascal, que ton repos soit doux et paisible, que le Seigneur t’accueille dans son Royaume. Paix, réconfort, bénédictions tant à ta famille de sang, qu’à ta famille en religion. 

Au nom de chacun des membres de l’Équipe d’Entretien, tout en associant père Jacek, père Robert-Marie, père Laurent et les Religieuses du François, nous présentons nos pieuses et sincères condoléances à toute la famille.

Un Paroissien 97240

NB : La célébration (messe) de funérailles sera célébrée mardi le 24 août 2021 à 10h00 à l’église de Redoute 

SAINT-DOMINIQUE « Congrégation des Missionnaires Dominicaines de la Martinique »

8 Août : Fête Saint-Dominique. Qu’il me soit permis de souhaiter BONNE FÊTE à tous ceux et à toutes celles qui se prénomment DOMINIQUE … lorsqu’on découvre les œuvres de ce Saint, que les parents de ces enfants étaient bien inspirés, en leur attribuant ce prénom.

Évidemment, Saint Dominique désigne plusieurs Saints, dont le plus connu, le plus illustre serait le fondateur des Dominicains, Dominique de Guzman. On retient de celui-ci, encore étudiant, vendant ses livres pour secourir les pauvres ; toute l’œuvre de Saint Dominique est indélébilement poinçonnée dans ce geste : « Étudier est une bonne chose, mais le souci des hommes est premier ». Il est missionné par Rome, à l’effet de parcourir le Midi de la France, avec quelques compagnons et d’y prêcher l’Évangile par la parole et par l’exemple : la pauvreté évangélique et l’entrain joyeux caractérisent leurs prédications.

En ce jour tout aussi béni de Dieu de la Saint-Dominique, inévitablement nos pensées se tournent aussi vers la Congrégation des Missionnaires Dominicaines de la Martinique. Une pensée toute particulière aux Sœurs présentement au Couvent du François [Sœurs Étienne, Émilienne, Élise, Josette & Raphaël] sans oublier Sœurs Dominique, Jeanne, Bénédicte, Pascal, Henri et leurs prédécesseurs qui ont humblement œuvré sur la Paroisse Saint-Michel du François et qui y ont laissé une trace ineffaçable.

Un p’tit clin d’œil à sœur Bernadette VOUIMBA, franciscaine, en mission extérieure.

Les Religieuses de la Martinique ont d’abord fait partie de la Congrégation des Sœurs de Notre Dame de la Délivrande, par la suite elles rallieront l’Ordre Dominicain.

La Congrégation des Missionnaires Dominicaines de la Martinique a été fondée par Laure Sabés en 1868, réalisant ainsi un des vœux de Mgr Le Herpeur : une congrégation religieuse de type contemplatif et actif, pour répondre à l’appel du Seigneur et mieux ancrée aux réalités locales [autres implantations dans le bassin Caribéen : Haïti & Sainte-Lucie].

En 1888 est créée au François, la Communauté des Filles de la Délivrande, avec les deux premières Religieuses nommées aux noms, pourrait-on dire, prédestinés : Sœur Saint François et Sœur Saint Michel. Il y a lieu de souligner l’institution, notamment sur le François, de Laïcs Associés. Ces Laïcs, placés à côté ou en soutien de la Congrégation, partagent naturellement la doctrine de Saint-Dominique et ont pour vocation d’approfondir leur vie de foi, de favoriser les échanges entre les Religieuses et la population.  

Si la Congrégation a été très bien enracinée à la Martinique, à l’heureuse initiative de Laure Sabés, assurément parce que le Seigneur a voulu qu’il en soit ainsi, il n’en demeure pas moins vrai que, de nos jours, se pose l’inéluctable question de la relève. Ô ! Les vocations. Dieu merci, à la Martinique, deux ou trois Jeunes s’y préparent, mais c’est insuffisant. La vocation c’est l’affaire de chaque baptisé … c’est l’affaire de tous … l’Église c’est moi, c’est toi, c’est nous tous.

Si nous souhaitons, en esprit et en vérité, que notre Église continue à être forte, puissante, dévote, fervente, bâtie sur le roc, prenons aujourd’hui la ferme résolution d’inciter, d’aider, d’accompagner, d’encourager les Jeunes, d’abord de notre propre famille, à s’engager dans le Chemin de la prêtrise ou de la vie religieuse.  

Á la lumière des mémorables œuvres de Saint-Dominique, puisse ce Jour de Fête pour tous ceux et toutes celles prénommés « Dominique » inciter d’autres Jeunes à se consacrer, à se dévouer à Dieu … à l’instar du « OUI » ferme et plein de confiance de Marie, de Dominique et de bien d’autres.

Un Paroissien 97240

Notre-Dame du Mont Carmel

Aujourd’hui 16 Juillet, l’Église nous invite à faire mémoire de Notre-Dame du Mont Carmel ; en hébreu, le Mont Carmel : « Har HaKarmel », ce qui signifie en français : « le vignoble de Dieu » ; c’est une montagne côtière d’Israël.

Selon la Bible, le prophète Élie y a résidé, d’où son autre nom de « Mont Saint-Élie » – [BIBLE EN NOUS – Isaïe 35,2 : « La gloire du Liban lui est donnée, la splendeur du Carmel et du Sarone ».

La Bible fait surtout allusion au Mont Carmel comme symbole de beauté et de fertilité ; recevoir la magnificence du Carmel était une vraie bénédiction, Salomon loua sa bien-aimée : « Ta tête se dresse comme le Carmel » – [Cantique 7,6].

Un ordre religieux « l’Ordre du Carmel » [Carmes et Carmélites] a été fondé sur le Mont Carmel par Saint Berthold, pèlerin qui, avec d’autres, s’est mis à vivre en ermite en Terre Sainte, sur le Mont Carmel, comme l’avait fait avant eux le prophète Élie.

Une chapelle dédiée à la Vierge Marie y est construite … l’Église prend le nom de Notre-Dame du Mont-Carmel qui, rapidement, va donner le nom à cette Communauté.

Dans la culture cananéenne antique, les « hauts lieux » étaient souvent considérés comme des lieux sacrés et le Mont Carmel ne semble pas avoir fait exception. 

Ô ! Le Saint Scapulaire. Un des plus anciens Scapulaires est associé au Mont Carmel et aux Carmélites … selon la légende Carmes, le Saint Scapulaire de Notre-Dame du Mont-Carmel a d’abord été donné à Simon Stock, par Marie, la mère de Jésus.

Le point de foi principal associé au Saint Scapulaire est la consécration de l’utilisateur à la Vierge Marie … celui qui porte un Scapulaire s’engage à avoir une prière régulière et une dévotion particulière à la Vierge.

Comme leur modèle, le Prophète Élie, les Carmélites se tiennent en permanence en présence du Seigneur pour écouter et méditer sa Parole « lectio divina ». Leur vie est faite d’austérité et de solitude, aussi de joie et de simplicité car ils ont entre eux des relations vraiment fraternelles. Les Carmélites se rencontrent chaque jour pour l’Eucharistie … ils se répartissent les tâches dans la Communauté … ils ne gardent rien en propre, tout est mis en commun … leur mode de vie est quasiment un copier-coller de celui des 1ers disciples [Livre des Actes des Apôtres – 2,42-47].

Regain de dévotion à la Vierge, réapparition du Saint Scapulaire au François.

On ne peut que s’en féliciter de ce que les nouveaux prêtres affectés ici et là aient redonné goût, envie aux fidèles de réaffirmer leur dévotion à la Vierge, par le port du Saint Scapulaire ; depuis, bon nombre de paroissiens recommencent à le porter fièrement, dignement.

Notre Paroisse du François regroupe, à ce jour, 2 Confréries épousant l’Esprit des Carmes :

  • l’une, portant le « Saint Scapulaire marron » de Notre-Dame du Mont Carmel ;
  • l’autre, le « Saint Scapulaire blanc » de Notre-Dame de Pellevoisin ou Notre-Dame de Miséricorde.

La Confrérie du Saint Scapulaire du Mont Carmel est animée par Marie-Noël Sinapayen – la confrérie du Saint Scapulaire de Pellevoisin, animée par la dynamique et joyeuse Suzelle Gélas, également Responsable du Rosaire sur le François et sur la Circonscription du Sud.

Dans le silence, le recueillement, l’humilité, la dévotion, la méditation qui caractérise l’Ordre du Carmel, les 2 Confréries fonctionnent en bonne intelligence, pour la plus grande gloire du Seigneur [cf. la bonne animation unitaire de la Messe dominicale anticipée du Samedi 10 courant], elles regroupent chacune une vingtaine de membres, à prédominance féminine ; bien sûr, les 2 Confréries sont prêtes à accueillir tous ceux qui souhaitent y adhérer.

En toute objectivité, depuis la renaissance du Saint Scapulaire au François, sans dévoyer l’intimité spirituelle des uns et des autres, j’ai observé que ceux qui le portent sont joyeusement transformés, transfigurés.  

Puisse le mode de vie des Carmes nourrir, inspirer, embraser notre Paroisse Saint-Michel et ensuite, notre Communauté Chrétienne Catholique tout entière à l’effet que nous, la grande armée des fidèles, nous « fassions davantage église » en esprit et en vérité.

Un paroissien 97240

Le François a dignement commémoré les Apôtres Pierre & Paul

Pour la 4ème année consécutive, la Municipalité et la Paroisse Saint-Michel ont uni leur savoir-faire à l’effet de commémorer au mieux les Apôtres Pierre & Paul.

Et bien évidemment, Saint Pierre & Saint Paul étant considérés comme les saints patrons des Marins-Pêcheurs, ces derniers ont été constamment associés à l’organisation des festivités, en dépit du contexte sanitaire et électoral.

Du rêve à la réalité.

Depuis que notre Paroisse s’investit dans cette organisation, le père Jacek a continûment caressé ce doux rêve de célébrer cette Messe sur un bateau, sur le lieu de travail des Marins-Pêcheurs.

Et cette année, c’est le moins que l’on puisse dire, Dieu a voulu exaucer les vœux de notre curé-bien-aimé : après un merveilleux pèlerinage sur les traces de Saint Jacques, voilà qu’un bateau a été proposé à père Jacek afin de concrétiser son souhait.

Les 77 places assises du bateau ont été très tôt réservées et ce Mardi 29 Juin, au départ de la Marina de Presqu’île, le bateau du « Roi Mongin » avait fière allure, des passagers rassemblés au nom de Jésus, formant une église unie, joyeuse, flottante.

De la riche homélie du Curé, retenons que si Pierre & Paul n’ont pas exercé la même profession, ils sont reconnus comme 2 piliers, 2 colonnes de l’Église, Pierre fut le 1er pape de l’Église naissante, Paul a eu le délicat privilège d’évangéliser les païens, tous les 2 ont connu une extraordinaire conversion, tous les 2 avaient en commun le souci de plaire à Dieu. 

Le Maire, Samuel Tavernier a fait ressortir la pénibilité du métier de marin-pêcheur, augmentée des problématiques de sargasse et du chlordécone, il se propose, spécialement en sa qualité d’élu communautaire, de porter une attention toute particulière sur ces dossiers.

Le Président du Comité des Pêches, Olivier Marie-Reine se félicite de l’organisation de cette manifestation, tout en souhaitant qu’à l’avenir beaucoup plus de professionnels y participent.

[S’il est bien vrai que le nombre de pros n’était pas important, il n’en demeure pas moins vrai que la Messe a rassemblé beaucoup de filles et fils de Marins-Pêcheurs, « Gens de la Mer »].

De l’avis de la quasi-totalité des participants, masque sur le visage, la Messe flottante a été bien animée par le groupe kon lambis « Watabwi » et par notamment 2 des animatrices de la chorale des funérailles. 

Le jeté de gerbe fut un grand moment de recueillement, d’hommage à nos chers frères & sœurs trop tôt disparus à notre affection, sous les harmonieuses sonorités des kon lambis. 

Une bonne organisation ne s’improvise pas : merci au Seigneur qui a voulu qu’il en soit ainsi (n’oublions pas qu’il était annoncée une onde tropicale), merci au Roi Mongin, au groupe Watabwi, aux choristes, à la forte et efficiente délégation municipale, aux Gens de la Mer et Sympathisants, à la presse, aux Religieuses, au séminariste Christophe, à père Jacek.

Puisse cette commémoration nous aider à répondre aux attentes de notre Seigneur, montrer Jésus en dehors de l’Église, devenir d’authentiques « pêcheurs-d’hommes ». 

Un paroissien 97240  

Fête du Sacré Cœur de Jésus

Les grands temps forts autour de la fête du Sacré Cœur de Jésus 

 

 

 

JEUDI 10

6H30

Messe

15H-20H

Adoration

20H-21H

Heure Sainte

21H

Complies (office du soir)

 

VENDREDI 11 SOLENNITE DU

SACRE CŒUR DE JESUS

11H

Les cloches sonneront en simultanée dans toutes les églises pour la Consécration du diocèse de Martinique au Sacré Cœur de Jésus 15H – 17h30

Prière, enseignement, adoration, confession, consécration personnelle au Sacré Cœur de Jésus 17H30

Vêpres solennelles

18H

Messe en l’honneur du Sacré Cœur de Jésus

 

SAMEDI 12 MEMOIRE DU

CŒUR IMMACULE DE MARIE

9H

Louange et présentation du MSM (Mouvement Sacerdotal Marial) 9H30-10H30

Cénacle

10H30-11H30

Messe en l’honneur du Cœur Immaculé de Marie

18H

Messe dominicale

 

 

DIMANCHE 13 NOTRE-DAME DE FATIMA

7H

Messe dominicale

9H30

Messe dominicale

16H – 17H30

Louange, enseignement, adoration, confession, chapelet

18H

Messe dominicale

 

LUNDI 14

6H30

Messe

18H-20H

Veillée témoignage de Grégory TURPIN