Catéchèse de David Macaire

La catéchèse de David Macaire

 

La dernière séance de la catéchèse de Mgr David Macaire a eu lieu le 9 Octobre 2019 sur le thème du «Doute» et la pastorale des hommes  y  était conviée faisant suite à la nuit des Guerriers.

Mgr David Macaire a cherché à expliquer pourquoi nous doutons et quelles en sont les raisons.

Le doute est quelque chose de normal même Jésus à douter (lorsque sur la croix il dit Mon Dieu pourquoi m’as tu abandonné).

Ce qui fait douter l’homme c’est la peur et le soucis de ne pas pouvoir expliquer l’inexplicable.

Ce qui manque à l’homme, c’est la foi.

Il nous dit : « Dans les évangiles Jésus répond plutôt aux questions pourquoi que comment ».

Après son exposé Mgr Macaire a répondu à quelques questions posées dans l’assistance.

Une question était: «Quel est le projet de dieu pour nous?», Ce que Dieu veut pour nous c’est d’être Saint.

Ce moment d’enseignement c’est terminé par une bénédiction, et la mise à la souscription de la Bible en Nous  des Antilles Guyane

Prières en Adoration

En prière et en Adoration

En prière et en Adoration avec la voix sacrée.

Dans le cadre des 24 heures d’adoration, ce jeudi 3 Octobre 2019 le groupe de prière la voix sacrée dans son heure d’Adoration nous a fait prier pour les malades.

Quoi de plus merveilleux car nous sommes en octobre dans le mois Missionnaire Extraordinaire et du Rosaire mis en place par le Pape François pour cette année.

Le Pape a attribué 4 points forts:

  • Une conversion missionnaire
  • Une redéfinition de l’engament missionnaire
  • Une remise a jour de la formation
  • Une conscience et une responsabilité missionnaire

Le groupe a prier pour tous les membres du corps (tête, cervelet, cou yeux, nez etc). Après chaque invocations un chant d’allégresse accompagnait

les prières. Dans ce mois nous devons prier et visiter les malades. Ici c’était une bonne occasion de le faire avec les paroissiens de la paroisse du

François. Merci à eux de nous avoir fait vivre ce moment aussi intense en prière et en adoration. C’est un instant qui nous a fait beaucoup de bien à

notre corps et notre esprit après ce remarquable et admirable temps fort de prière et d’adoration.
Dans ta magnificence Dieu très bon tu nous appelles tous à la conversion missionnaire. Souhaitons que tout un chacun parte à la rencontre de

l’autre afin d’être des missionnaires  déversant tout plein d’Amour pour son prochain.

Rappelons que le groupe la Voix Sacrée reprend ces temps de prières le jeudi à 18 heure.

Un Pèlerinage Rempli de Ferveur

                                                                                                  Un Pèlerinage Rempli de Ferveur.
Ils étaient des milliers à venir des quatre coins de la Martinique pour vénérer le saint patron de la ville. Les fidèles catholiques ont été nombreux à venir célébrer la Saint-Michel. Un saint pour lequel ils ont une grande dévotion depuis les temps anciens, date à laquelle le père Labat construisit au François la première chapelle dédiée à Saint Michel, l’Archange qui est à la tête de l’armée céleste terrassa Lucifer et les anges déchus ! Il faut associer les archanges Gabriel et Raphaël soulignait le père Laurent dans son homélie.

SAINT MICHEL, SAINT PATRON DES PARACHUTISTES
Les cérémonies ont commencé par la messe anticipée du Samedi à 18 heures. Les trois cérémonies religieuses qui ont lieu à 6 heures, 8 heures et 10 heures, ont connu le même succès. Toutes les places étaient prises d’assaut
La dernière messe, celle de 10 heures en l’absence de Mgr Macaire a été présidée par le père Laurent Sounouvou ancien vicaire de la paroisse, assisté du curé de la paroisse Père Jacek et le père du Gros Morne Pascal Dégras. Une eucharistie à la grandeur du Christ Jésus qui a su pénétrer dans le cœur des fidèles. Nombreux sont les officiels qui ont pris part à la cérémonie religieuse. Mesdames Corine Blanchot Prosper (sous-préfète du Marin) Marie-Frantz Tino Adjointe au maire représentant la municipalité, messieurs Frédérique Roirant (lieutenant-Colonel représentant le commandant supérieur des Forces des Armées) Yann Minoche (Adjudant de gendarmerie de la ville du François) et Marcel André Volberg (président des parachutistes)
Il faut dire aussi que toute la communauté paroissiale était sur le pied de guerre pour la réussite de cette commémoration, les chorales, les servants d’autel, le service d’accueil, les ministres de la Parole et de la communion, comme un seul homme ont rempli leur mission avec amour dans la Foi du père des croyants. Père Jacek a rappelé que dans le prolongement de la fête Saint Michel il y aura un pèlerinage d’un autre genre : « tous les paroissiens sont invités à prendre leurs vélos  » plus de renseignement sur le site et sur le Bulletin paroissial ou encore au secrétariat de la paroisse.
La Saint Michel sans les catholiques les parachutistes, sans les anciens combattants et les pèlerins, n’existerait que dans nos rêves 

SAINT MICHEL, AU COEUR ET EN TÊTE DES PÈLERINS

C’est le moins que l’on puisse dire, la commémoration de Saint-Michel est une fête attendue tant des Pèlerins internes, qu’externes ; et lorsqu’on évoque l’Archange Michel, on ne peut s’empêcher d’y associer Raphaël et Gabriel.

Cette année encore, la Fête de l’Archange Michel a connu un vif succès spirituel ; d’autant que père Jacek avait bien préparé les cœurs au moyen, entre autres, d’une Neuvaine qui a trouvé l’adhésion du plus grand nombre.

Est-ce nécessaire d’écrire que lors des 4 Messes, tous les bancs étaient occupés et il y avait du monde aux portes ; fort heureusement que l’initiative de feu Abbé Bruno d’ajouter une Messe anticipée avait été reconduite.

De mémoire de nombre de franciscains, il y a belle lurette qu’on n’avait pas vu autant de monde à toutes les messes « Saint-Michel » : est-ce un regain de foi ? – est-ce la « popularité » de Saint-Michel Archange ? – est-ce le fait que ce jour soit un dimanche ?.

Quoi qu’il en soit, le Seigneur a voulu qu’il en soit ainsi, le Seigneur a voulu que la mémoire de ses 3 dévoués Serviteurs : Michel, Raphael et Gabriel soit dignement commémorés.

Soulignons que la Messe anticipée du Samedi à 18h00 a été célébrée par père Jan (de la paroisse de Ducos) et celles du Dimanche à 6h00 / 8h00 et 10h co-célébrées par les pères Laurent et Jacek (rappelons que père Laurent, ex franciscain, devenu Samaritain, nouvellement affecté sur la Paroisse du Morne des Esses).

Les pères Jan et Laurent, connus pour la rigueur, la clairvoyance et la profondeur de leurs prêches, ont glorifié le Seigneur, inondé les différentes Assemblées de leurs réflexions fort à propos.

De leurs inspirées homélies basées évidemment sur l’Évangile de Jean 1,47-51, il y a lieu de retenir : nous sommes aujourd’hui au grand RDV de la foi – nous aussi, sommes appelés à être des messagers de la vérité, de l’amour et de la paix – les anges sont dans la gloire céleste et louent en permanence le Fils de l’Homme – ils montent et descendent sur le Fils de l’Homme – ils servent Dieu pour notre bénéfice – faisons nôtre, la merveilleuse profession de foi de Nathanaël « C’EST TOI LE FILS DE DIEU » – la vie est un combat, dont le combat spirituel, alors soyons toujours vrais et nous verrons des choses encore plus grandes – Michel symbolise la victoire du bien sur le mal, etc.

Notons que les Messes ont été successivement et harmonieusement animées par : la Chorale du Catéchuménat, la Pastorale des Jeunes, Chœur d’une Sonate et la Chorale du François.

Comment ne pas relever la remarquable présence, à la Messe de 10h, de l’Amicale Martiniquaise des Parachutistes (le président, un enfant de la Commune, M-André Volberg), des Anciens Combattants du François et des Secouristes de Saint Michaël, ces 3 groupes ont un dénominateur commun, ils se sont placés sous la haute protection de l’Archange Michel, leur Saint Patron.

Notons aussi que la célébration de 10h était retransmise sur les ondes de RSL, notre Radio Diocésaine et sur YouTube.

En outre, avant de renvoyer les foules, le Curé a tenu à remercier tous les groupes (PCE, Prière, Entretien, Décoration, Secours, Sécurité, Accueil, Chorale, Proclamation, Servants d’Autel, Catéchèse, Apostolat, etc.) qui apportent leur contribution à l’épanouissement de la Paroisse, tout en précisant qu’il y a plus de 60 groupes.

Une bonne organisation ne s’improvisant pas : WOULO BRAVO à toutes les Équipes  bien orchestrées par père Jacek qui n’a pas manqué d’inviter chaque Assemblée à la 1ère édition : PÈLERINAGE À VÉLO du Dimanche 20 Octobre 2019 à partir de 9h00, ouvert à TOUT PUBLIC, inscriptions (jusqu’au 13 octobre) : tel 0596543045 – @mail : paroisse.saint-michel@laposte.net ou au Bureau Paroissial.

Le Curé a précisé que ce Pèlerinage à vélo est, pour ainsi dire, une continuité des festivités de notre Saint Patron, l’Archange Michel ; cette « balade à vélo » qui se déroulera sur le territoire du François est organisée par la Paroisse Saint-Michel, en collaboration avec le Vélo Club Franciscain et la Municipalité.

Après cette annonce qui a retenu l’attention de plus d’un, nous avons eu droit à un envoi en mission (porter le message de vérité) auréolé d’une merveilleuse bénédiction de circonstance.

Un paroissien 97240

Messe solennelle à 10h00 

 

Franciscain maintenant Samaritain

Franciscain maintenant Samaritain

Après deux ans remarqué et remarquable passé à la paroisse du François (chez les franciscains) le père Laurent s’en va à la paroisse du Morne des Esses (chez les samaritains) où il sera le nouveau curé. C’est à la messe de 9h30 du 25 septembre que père Laurent célèbre sa dernière messe en tant que Vicaire. Père Laurent nous te remercions pour ta gentillesse ta sympathie et ta simplicité.

Il a été un inspirateur pour l’écriture des articles du site.

Ses enseignements nous ont été fort profitable et très riche pour notre foi et notre cheminement.

Sa présence a été très appréciée des paroissiens.

A l’image du chœur des petits franciscains tu resteras dans le cœur de tous les petits et grands franciscains.

Le thème abordé ce jour dans l’évangile était celui de la joie.

C’est un thème qui le caractérise et qui le qualifie, vu son humeur jovial qu’il a toujours transmis aux paroissiens tout au long de sa mission à la paroisse du François.

Après l’action de grâce un membre du chœur a fait un éloge au père Laurent.

Puis père Laurent s’est exprimé en disant combien il a été heureux d’avoir été présent au François.

Et comment il a aimé la collaboration avec père Jacek.

Ensuite ce fut au père Jacek de dire tout le bien de l’entente qui a existé entre eux.

Souhaitons une grande réussite au père Laurent dans sa nouvelle mission.

Et surtout la création peut être des petits Samaritains.

A la fin de la messe les étudiants ont reçu une bénédiction spéciale car cette messe leur était destiné.

 

  

Nuit des guerriers

                                                   Nuits des guerriers.

Pour sa troisième année la pastorale des hommes organisait la nuit des guerriers du samedi 14 au dimanche 15 Septembre.

Cette  manifestation marque le début et le lancement de l’année pastorale des hommes.

Le thème de cette édition était celui de la relation « Père Fils ».

Dans le déroulement du programme nous avons eu le témoignage d’un frère où la relation avec son père était compliqué.

Puis un enseignement du diacre Jean-Paul Levif en fonction en Guadeloupe et spécialement venu pour cela.

Ensuite nous avons visionné un film ou la relation père fils compliqué a pu trouver une solution après discussion et compréhension

entre le père et le fils. La fermeté du père et l’insouciance  du fils ont pu trouver une convergence,  pour une entente entre eux.

La nuit s’est prolongé avec le chapelet et des chants de louanges.

Nous avons eu la bénédiction de tous les hommes présents par l’équipe de la pastorale et le diacre Jean-Paul Levif

pendant l’exposition du Saint Sacrement.

Après avoir prononcé l’angélus nous avons eu la messe présidée par Mg David Macaire pour terminer cette magnifique manifestation.

Le thème de l’année sera celui de la relation père fils,  des ateliers vont être mis en place dans les paroisses.

Une rencontre est prévu le 9  octobre à l’église d’Emaüs à 18H;

Chacun est reparti rempli d’amour du christ.

voir la vidéo

Rentrée de la paroisse

Rentrée à la paroisse SAINT-MICHEL

Après des vacances bien mérité la paroisse Saint-Michel fait sa rentrée le 23 ième dimanche du temps ordinaire.

Les messes ont repris leurs heures habituelles. Les activités sur la paroisse reprennent au fur et à mesure, pour les différents  mouvements, et les chorales.

La messe du samedi 7 septembre a été dite par père Laurent de retour de vacances et a annoncé sa nomination à la paroisse du Morne des Esses aux paroissiens, et c’est la chorale «L’Armée de Dieu» qui a animé la messe.

Mais c’est avec un pincement au cœur que nous entamons cette nouvelle année paroissiale,

avec le départ du père Laurent après deux ans riche et fructueuse d’enseignement.

Dans son homélie le père Laurent nous dit tout le bien qu’il pense des paroissiens et combien, il a été heureux d’être présent parmi les paroissiens du François.

Il nous dit que Jean-Paul II «Disait partir c’est mourir un peu» mais pour lui partir c’est vivre

pour donner ce qu’il a de plus cher, la vie pour Dieu et ce que Dieu à prévu pour nous.

Car pour lui, il pourra mettre en œuvre la mission pour laquelle il a été destiné c’est à dire évangéliser.

L’amour de dieu, et l’esprit de dieu est avec nous.

 

NATIVITÉ DE LA SAINTE VIERGE

                                        NATIVITÉ  DE LA SAINTE VIERGE

Le 08 Septembre l’Église célèbre la naissance de la Vierge.
Cette fête très ancienne prend sa source dans le Protévangile de Jacques.

En France, la fête de la Nativité de la Vierge porta longtemps le titre de Notre Dame Angevine ; rappelant que la Vierge est apparue en l’an 430, à cette date, à un certain évêque du nom de Maurille d’Angers.

On ne peut parler de La Vierge, sans parler du Fils qui a bonifié, divinisé l’acte d’obéissance de La Très Sainte Vierge Marie, notre Bienheureuse.

La venue de Jésus n’a rien d’accidentelle, elle s’inscrit de façon harmonieuse, dans le plan de Dieu.
C’est dans l’attitude d’humilité, d’obéissance, de confiance de Joseph et Marie que nous avons à ouvrir l’Évangile pour découvrir le message divin.

Les récits de l’ Annonciation (Lc 1,26-38) et de la Visitation (Lc 1,39-56) deux des textes fondamentaux justifiant, s’il en était besoin, toute la dévotion, toute la vénération amplement méritée et accordée à Marie, notre Mère du Ciel et de la Terre, notre Bienheureuse.

La fête de la Nativité de Marie est donc l’occasion de se mettre en présence, de faire mémoire de Celle qui a eu le courage de dire OUI, sans aucune condition, à Dieu.

?Essayons de nous éclairer mutuellement s/l’Évangile ? retenu ce jour par notre Église : Lc 14,25-33

… »Celui qui ne renonce pas à tout ce qui lui appartient ne peut pas être mon disciple »…

D’emblée, ce passage qui n’est pas simple de compréhension, semble être dur, indigeste, pour être disciple de Jésus, il faut Le préférer à tout, même à ses propres parents, renoncer à soi-même, prendre sa croix et Le suivre.
À moins de se destiner à la prêtrise comment peut-on y parvenir ? Quelle est la clef du passage ?
On peut regarder dans le sens du mariage où les conjoints prennent quelques résolutions, dont prendre certaines distances, par rapport aux liens familiaux, dorénavant les liens du mariage priment sur tous les autres.
C’est vrai, ce déplacement de centre d’intérêt n’est pas simple à acquiescer et c’est l’amour qui viendra parfaire les choses … il en est de même pour Dieu, si on l’aime nous pourrions alors Lui donner la 1ere place, dans nos cœurs quasi naturellement.
Jésus nous demande d’être vrais, de faire montre de discernement dans nos choix, avant de nous engager … suivre Jésus-Dieu est une manière de vivre qui exige des efforts, sans relâche.
Notre choix doit-être bien réfléchi, mesuré, libre, faute de quoi, nous pourrions être en prise à de sérieuses désillusions.
Autrement dit, nos biens matériels peuvent-être de véritables obstacles, sur notre route de foi.
Ce texte est une énième annonce de ce que Jésus va être arrêté, torturé, crucifié.
Ainsi Jésus cherche à préparer ses disciples à cette dramaturgie volontairement consentie.
Jésus veut aussi prévenir ses disciples, que Le suivre, ne sera pas toujours une partie de plaisir, encore moins un long fleuve tranquille, il y aura des zones de fortes turbulences, y compris au sein de sa propre famille.
Soyons assurés, notre fardeau ou notre épreuve, aussi lourd qu’il puisse être, nous ne serons jamais seuls, le Seigneur nous procurera le repos, faisons Lui confiance.
Jésus nous invite à résister à tout ce qui nous conduit à nous installer dans le confort, à dormir sur nos lauriers ; tout le temps, sans cesse, il faut s’améliorer, pour la plus grande gloire de Dieu.
Ici, Jésus peint une image dure, manière de vérifier notre capacité à encaisser les difficultés avec Lui.
Jésus nous montre ce que signifient l’amour et le courage.
Être disciple est personnel ; Jésus cherche à nous parler en particulier, pas aux gens en général.
Le Christ souligne, qu’à l’instar de ces deux exemples (bâtir une tour – partir en guerre) pour vivre notre vie chrétienne de façon convaincante, il faut s’asseoir, réfléchir, décider et planifier.
C’est le but de la révision de vie, du bilan spirituel : prier, voir, juger, agir … à la lumière de l’Évangile.
Être chrétien, c’est quelque chose de merveilleux, de noble, qui donne goût, sens à la vie, mais c’est sérieux, cela demande quelques efforts, comme tout ce qui vaut la peine d’être vécu.
Demandons au Seigneur de nous donner son Esprit Saint et la sagesse du cœur? qui l’accompagne.

Soyons mutuellement bénis, au nom de Jésus-Christ, par la puissante intercession de la Très Sainte Vierge … plaçons notre journée entre les mains de l’Esprit Saint – Amen.

 

Soyons de simples adorateurs, en esprit et en vérité

C’est le moins que l’on puisse dire, le Curé de notre Paroisse du François, père Jacek et le Vicaire, père Laurent, avaient été bien inspirés de proposer à nous autres fidèles, au début de cette année liturgique, ce Temps mensuel d’Adoration du Saint Sacrement, intitulé « 24 H POUR JÉSUS » (tous les 1er Jeudi/Vendredi du mois : du Jeudi 18h … Vendredi 18h) ; et nous sommes d’autant plus heureux que le CPP ait décidé de maintenir, de « sacraliser » cette bonne initiative.

Depuis le début de la manifestation, notre groupe « Notre Dame du Forçat » – c’est certainement une opinion partagée par les autres groupes – se fait un réel plaisir, un réel honneur, un réel devoir d’y participer.

Et hier soir, Jeudi 05 courant, suite à notre merveilleuse Heure d’Adoration, nous sommes rentrés chez nous, assurément, convaincus, autrement que nous en étions partis ; tellement la joie se lisait sur le visage des uns et des autres, comme si nous étions tous transfigurés.

Nous sommes donc rentrés, chez nous : joyeux, heureux, ressourcés, renouvelés, transfigurés par ce merveilleux Temps d’Adoration.

Au vu et au su des suggestions, des attitudes des uns et des autres de notre groupe, ce Temps d’Adoration est devenu un moment attendu, un vrai rendez-vous de proximité, d’intimité, d’amour avec le Seigneur.

Ce n’est un secret pour personne, suivre Jésus est un chemin semé d’embûches, nous étions prévenus (renoncer à nous-mêmes et prendre notre croix) ; certains parlent de « combat spirituel ».

Eh oui, c’est un vrai combat, cela exige de la persévérance, de l’endurance, de la renonciation, de l’humilité. Et avant chaque Temps d’Adoration nous essayons d’inculquer toutes ces valeurs à nos membres, de les encourager, de les amener à comprendre que nous venons là, uniquement pour plaire à Dieu qui nous accepte tel que nous sommes, dès lors que chez nous, il y a une réelle volonté de faire route avec le Seigneur.

Si nous croyons apercevoir une certaine ou un zest d’évolution quant à notre croissance spirituelle mutuelle, il n’en demeure pas moins vrai que des questions subsistent.

En tout premier lieu, subsiste la question du comment adorer ?

Comme dans tous les domaines, tout le monde croit tout connaître ; et c’est vrai il faut tenir compte des pratiques, des rites, de la culture de nos aînés, des dogmes de notre communauté.

Pour autant, il existe un livre, paroles de Dieu, qui devrait mettre tout le monde d’accord : le Livre de Vie, la Bible.

Qu’est-ce que la Bible nous dit, à ce sujet ?

« Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité ; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l’adorent en esprit et en vérité. » (Jn. 4.23-24).

Sauf grave omission de notre part (au cas où nous nous serions trompés, d’ores et déjà, chaque frère et sœur voudrait bien nous pardonner), la Bible ne dit pas expressément c’est comme cela … c’est comme ceci il faut adorer.

Il va s’en dire que tout se jouera dans le DISCERNEMENT, dans la MESURE, dans la VÉRITÉ ; sauf erreur, on peut donc adorer par des prières, des chants, des louanges, des supplications, du silence, l’essentiel est que, tout au long du Temps d’Adoration, l’on soit centré sur le Seigneur, n’entende que Lui, ne voir que Lui.

L’adoration en vérité : Elle nous semble être celle qui vient du fond du cœur, par opposition au formalisme religieux que Dieu reproche à son peuple, hier, à nous aujourd’hui, au travers d’Ésaïe.

« Le Seigneur dit : Quand ce peuple s’approche de moi, il m’honore de la bouche et des lèvres ; mais son cœur est éloigné de moi, et la crainte qu’il a de moi n’est qu’un précepte de tradition humaine. » (Es. 29.13, cf. Matt. 15.8)

L’adoration en esprit : Jésus nous enseigne ici que le véritable lieu d’adoration ne se trouve pas dans la matière, mais bien en esprit ; faire confiance à Dieu, croire que Lui et Lui seul peut exaucer nos humbles prières.

Quel que soit le moyen, la méthode, la forme utilisé, Dieu ne regardant qu’au cœur de l’homme, accourons adorer le Seigneur, pendant qu’il s’offre à nous.

N’oublions jamais que notre Seigneur Jésus-Christ vit, aime, prend beaucoup de plaisir dans l’adoration ; soyons constamment et en tout lieu – particulièrement chaque mois à la Chapelle de notre Paroisse Saint Michel – de simples et d’humbles adorateurs, en esprit et en vérité.

Hommage à « Maimène »

                                                                                 Très bel hommage rendu à Germaine VOUIMBA « Maimène ».

C’est vrai, notre Paroisse Saint-Michel du François avait déjà rendu hommage à Maimène, lors de la passation du traditionnel Foulard Bleu Ciel du Rosaire à Suzelle et notre groupe a souhaité aller un peu plus loin dans cet hommage, au cours de la Messe dominicale anticipée du Samedi 24 Août 2019.

En effet Maimène s’était investie dans plusieurs autres services de l’Église (Catéchisme, Rosaire, Chorale, Processions, Chemins de Croix, Funérailles, Décoration, etc, etc).

Et tout en évitant de franchir la fameuse ligne jaune de l’idôlatrerie, notre petit groupe de prière du Forçat a voulu faire savoir, faire connaître, au plus grand nombre « l’œuvre de Germaine ».

Retenons que Germaine serait la plus jeune catéchiste de notre Paroisse, à la demande du curé de l’époque, père Florentiny, elle a commencé son service dès l’âge de 12ans … elle y est restée pendant des années … et aujourd’hui, à travers différents services de l’Église, Germaine réunit plus de 60 ans d’engagement spirituel : QUELLE LONGÉVITÉ, QUELLE FIDÉLITÉ.

Cet hommage a été organisé dans la plus grande discrétion, ce qui correspond à la personnalité de l’intéressée … et surtout à ce que le Seigneur attend de chacun de nous : humilité.

C’est en prenant lecture du Bulletin Paroissial que Germaine decouvrit qu’une Messe d’action de grâce est demandée pour elle et pour sa sœur Bernadette « Religieuse » … ensuite elle s’en est aperçue que nos diverses conversations ont été consignées sur un petit livret qui lui est spécialement dédié.

Retenons que le livret a été conçu dans la plus grande simplicité, sans photo, sans chichi, car Jésus seul est notre idôle … Germaine est pour nous UN EXEMPLE … ce livret est une manière de dire MERCI à Germaine et à tous les autres engagés anonymes.

(Le livret n’a pas été édité en grande quantité, nous pouvons transmettre le texte sur les messageries des intéressés).

Il faut aussi souligner que dès le début de la célébration eucharistique, père Jacek a rendu un vibrant hommage à Germaine pour son investissement exceptionnel au sein de notre Paroisse.

Autre surprise réservée à Germaine, c’est à elle qu’échoit l’insigne honneur de chanter le psaume du jour en solo où sa voix si particulière, si harmonieuse a enchanté plus d’une personne de l’assemblée (d’ailleurs, à la fin de la Messe, on a eu droit à quelques échos favorables).

Après quoi on a offert un pot à Germaine dans la grande Salle du Presbytère où toute sa joie, tout son bonheur du travail spirituel humblement accompli pouvait se lire sur son visage.

La joie de Germaine était d’autant plus grande qu’elle était entourée de personnes qu’elle apprécie particulièrement : ses deux sœurs (Bernadette et Marie-Louise), d’un de ses fils Dédé, d’un de ses frères Georgie, de père Jacek, des Religieuses, Éric R., de sa sœur de cœur Manise, de ses amies de Bonny / Chopotte et de ses petits frères et sœurs du Forçat.

Maiméne le sait, elle n’est pas à la « retraite spirituelle », elle est en préretraite ; d’ailleurs la Paroisse continue à faire appel à elle pour le Chemin de Croix au bénéfice des personnes âgées.

Alors d’un seul cœur, disons à Maimène bonne, très longue, paisible et heureuse PRÉ RETRAITE avec une corbeille de santé et de bénédictions, au nom de Jésus-Christ, par la toute puissante intercession de la Très Sainte Vierge Marie.

MERCI de tout cœur Maimène.

Groupe Notre Dame du Forçat
25 Août 2019